Par Guy Borremans et Ariel Borremans

Ma mère dans l'oeil de mon père Luce Guilbault photographiée

Ma mère dans l’œil de mon père, d’Ariel Borremans, est un hommage aux parents de l’auteur, la comédienne Luce Guilbeault, et le photographe Guy Borremans. Les portraits en noir et blanc de Luce photographiée par Guy, révélateurs intimes de l’histoire d’une vie entre deux artistes, sont accompagnés de textes touchants écrits par des personnalités du milieu artistique ayant côtoyé la comédienne : Michel Tremblay, Réjean Ducharme, Denys Arcand, Jacques Godbout, Piper Laurie, Coline Serreau, Marcel Sabourin, entre autres, livrent des hommages vibrants à Luce Guilbeault, dévoilant tour à tour anecdote de tournage, histoire d’amitié ou tout simplement admiration profonde pour cette grande dame du théâtre et du cinéma québécois. Jean-François Nadeau et Gilbert Turp dressent quant à eux un portrait de Guy Borremans et de Luce Guilbeault.

 

Avec des textes de la comédienne Luce Guilbeault, des écrivains Michel Tremblay et Réjean Ducharme, des réalisateurs Denys Arcand, André Melançon et Jacques Godbout, des comédiennes Piper Laurie, Markita Boies et Monique Spaziani, des réalisatrices Coline Serreau et Mireille Dansereau, du comédien Marcel Sabourin, de la directrice photo Nathalie Moliavko-Visotzky, du consultant en cinéma André Pâquet, de la poète Nicole Brossard et du critique Robert Lévesque, ainsi qu'une présentation de Luce Guilbeaud par Gilbert Turp (comédien) et une présentation de Guy Borremans par l’historien Jean-François Nadeau.

Auteurs

Né à Montréal, Ariel Borremans étudie le design à Montréal, puis aux États-Unis. Son travail de directeur artistique le mène partout dans le monde, notamment à Shanghai où il vit pendant plus de sept ans. Depuis son retour au Québec, il s’implique activement dans la préservation des archives de sa mère et la diffusion de l’œuvre de son père.

 

Guy Borremans (1934-2012) quitte la Belgique en 1951 pour s’installer à Montréal où il mène une carrière de cinéaste et de photographe. Figure importante du « cinéma direct », il collabore à plus de 70 films, dont une partie en tant que directeur photo à l’Office national du film. Sa première exposition solo a lieu en 1956, et sera suivie d’une trentaine d’autres. Les photographies de Guy Borremans sont présentes dans de nombreuses collections privées et institutionnelles.

Sortie / 

2016

 

Prix/ 

19 €

 

ISBN / 

978-2-924397-24-4

Caractéristiques / 

14 x 17,5 cm

72 pages