Par Jean-Pierre Gaudreau

À jamais la musique

Comment écrire au plus près de la musique ? N’y a-t-il pas confluence entre l’art musical et la langue poétique ? Peut-on entendre les chefs-d’œuvre musicaux depuis la poésie ? Jean-Pierre Gaudreau, en quête d’un langage musical, tente de répondre à ces questions en jouant de la poésie comme on touche le piano. S’inspirant de douze quatuors à cordes, de Beethoven à György Ligeti, en passant par Raymond Murray Schafer et Chostakovitch, il déploie une suite de poèmes dont les mots et le rythme collent au plus près de la musique.

Auteur

Jean-Pierre Gaudreau est né et vit à Montréal où il a longtemps enseigné la littérature au collégial. Il a collaboré à diverses revues littéraires québécoises et il a publié quatre livres de poésie dont les deux derniers (La Manière noire en 2004 et Fragments de nuit en 2012) sont parus aux éditions du passage. Ses travaux d’écriture actuels portent sur les liens entre la musique et le langage poétique.

Sortie / 

2017

 

Prix/ 

19 €

 

ISBN / 

978-2-924397-35-0

Caractéristiques / 

12,5 x 19,5 cm

108 pages